Juriste

Congo Brazza: Déclaration du Conseil National de la Jeunesse sur le dialogue national

En marge du dialogue national convoqué par le Chef de l’Etat Congolais, la jeunesse semble avoir été oublié. Une raison pour le Conseil national de la jeunesse du Congo de rappeler l’importance du rôle clef de la jeunesse, car l’histoire a toujours  témoigné de la ténacité de la jeunesse africaine. Et dans un contexte crucial du devenir de la nation congolaise, il est clair que dorénavant, aucune décision ne pourra être prise sans la participation massive des jeunes qui réprensentent 70 % de la popupaltion congolaise.

Déclaration du Conseil National de la Jeunesse du Congo sur le dialogue national

Fort de ce qui s’est dégagé lors des consultations présidentielles, le président de la République dans son adresse à la nation a convoqué le dialogue national sans exclusif, une initiative que nous saluons; car le dialogue est le moyen le plus sûr de régler nos différends et de traiter rationnellement les problèmes qui concernent notre pays. Quand vous ne vous accordez pas sur certains points, quand il ya des divergences asseyez vous et calculez, Déclarait LEIBNIZ.

Cependant, le conseil National de la Jeunesse du Congo, structure para institutionnel de la jeunesse, organe consultatif du gouvernement en matière de jeunesse, donc porte parole de la jeunesse dans sa diversité, aimerait rappeler que:
La jeunesse représente près de 70% de la population de notre pays et que rien sinon les grandes décisions du pays ne peuvent être prises sans sa participation par son organe de lutte qui est le Conseil National de la jeunesse du Congo. Car, nous jeunes, disons que: “ce qui est fait pour les jeunes, sans les jeunes n’est pas fait pour les jeunes”.

Dans le cadre du dialogue, la jeunesse, dans sa diversité doit être un acteur important dans ce processus, car conformément aux recommandations de la Charte Africaine de la jeunesse, toutes les politiques et décisions des États membres de l’Union Africaine doivent prendre en compte la composante jeunesse pour l’avenir et le développement de leur État. Il n’ya pas d’avenir et de devenir pour un Etat qui en ce 21 ème siècle pense faire sans compter avec sa jeunesse.

La jeunesse Congolaise a pris connaissance du décret portant nomination des membres de la commission préparatoire au dialogue national juillet 2015 et constate que la dimension jeunesse n’est pas pris en compte, même le CNJ, censé représenter les jeunes de notre pays ne figure pas dans cette commission. C’est ainsi que nous pensons qu’un pays ne peut se réunir, discuter de l’avenir sans l’avenir qui est la jeunesse. Ceci ne doit pas être pris pour un conflit intergénérationnel, mais plutôt la volonté des jeunes à apprendre auprès des aînés, d’où la représentativité des jeunes dans les sphères de prise de décision s’impose étant donné que ces derniers sont les futurs animateurs êtes institutions de la République, aux côtés des aînés ils vont acquérir de l’expérience voire de l’expertise dans la gestion de la cité et des conflits.

Chers jeunes, c’est maintenant ou jamais que l’histoire de notre pays s’écrit et nous devons l’écrire avec tout le peuple congolais, nous ne devons pas nous mettre en retrait, mais plutôt dans nos divergences apporter la pierre à l’édifice. À cet effet, pour ne pas rester en marge et faire comprendre à nos aînés que la jeunesse congolaise actuelle est celle née sinon grandit dans un environnement où le dire citoyen est utile pour l’émergence qui est un rêve que caresse tout jeune congolais. Le Président du Cnj pour envoyer un signal fort convoque une table ronde de la jeunesse ce lundi dans les jours avenirs avec toutes les forces vives de la jeunesse, venues des associations de jeunesse, de tous les départements du Congo et de la diaspora pour discuter et préparer la contribution des jeunes au dialogue.

Nous devons faire preuve de beaucoup de discernement, car le lendemain du Congo en dépend(…). Le dialogue que nous appelons de tous nos vœux ne doit pas être otage de quelques illuminés politiques de la majorité ou de l’opposition mais l’émanation de toutes les forces vives de la nation. Nous devons sortir de là, un et indivisible.

Vive la jeunesse congolaise !!!
Vive la République !!!

Related Posts