14408113871_ab0b0ed13d_b.jpg

"Tchombe au Cameroun" : mix d'une mode ancestrale et contemporaine

"Tchombe au Cameroun" c'est la découverte d'un livre qui dévoile la manière dont les stylistes camerounais revisitent la tradition dans un cadre urbain.

Tchombe, c'est se saluer poing contre poing. Ce mot désigne aussi en camfranglais le vêtement de tous les jours, la fringue. Être jeune tout en portant les traditions sans être dans le costume, tel est le postulat d'Yves Eya'a, directeur du Centre des créateurs de mode du Cameroun. Avec le soutien de l'Institut français, il réalise un livre de mode dont les textes sont de l'écrivain Fabienne Kanor.

Les stylistes camerounais Jean Philippe Azegue, Imane Ayissi, Florence Oloumou, Dio Ali, Joëlle Choupa et Raïssa Minlo ont su habilement intégrer les traditions vestimentaires multiethniques de leur pays à leurs créations, décrivant ainsi les quatre identités représentatives du Cameroun. Tchombe des grassfields où l'on porte le ndop, vêtement des notables des hauts plateaux de l'Ouest issu d'un assemblage cousu de plusieurs pièces de coton teintées à l'indigo ; tchombe de la forêt où le tissu obom, à l'origine cache-sexe des Fang-Betis, est fabriqué à partir d'écorces d'arbres battues au maillet ; tchombe de la mer où est né le kaba national, déformation du mot cover employé par les colons britanniques face à la nudité des femmes ; tchombe soudano-sahélien dans le Grand Nord où la gandoura ou le boubou est la tenue traditionnelle dont les broderies indiquent la position sociale. Véritable invitation au voyage dans tout le pays, ce livre vendu pour l'instant uniquement au Cameroun mérite grandement de dépasser ses frontières.

Tchombe au Cameroun d'Yves Eya'a. Texte de Fabienne Kanor.

 

Retrouvez tous les titres à la Une

Soyez le premier à commenter.

Autres articles


Tous les messages sont modéré et doivent obéir aux règles de la maison.