EM.jpg

Écoute Montréal: Rendez-vous estival avec des artistes engagés

Le 14 juin 2015, se déroulera à Montréal, un événement culturel initié par Génération Afrique, en partenariat avec l’organisme Élikya 1960. En lançant ce projet qui en est à sa première édition, les organisateurs souhaitent défaire les préjugés et projeter une meilleure image de l’Afrique, à travers les talents artistiques.  Nous nous sommes entretenus avec Elia Gomez-Gnali, fondatrice de Génération Afrique, dont le slogan est « briser les dernières chaines, celles de l’esprit».

Kongo Kafé : Bonjour, pouvez-vous nous présenter Génération Afrique?

Elia Gomez-Gnali : Génération Afrique est une émission télévisée (diffusée sur la chaine Cgb24Tv)  qui a pour but de promouvoir la culture afro caribéenne. Les sujets défendus sont l’art, la culture, l’histoire et l'économie. A travers ces sujets nous montrons aux Africains que c’est possible : « yes we can »  comme l'a bien dit le président des États-Unis, Barack Obama. Le but à long terme serait de  faire de Génération Afrique une association caritative pouvant récolter assez de fonds pour agir sur le terrain contre les maux qui minent l'Afrique, tels que la faim, les viols etc.

KK : Comment est née l’initiative «Écoute Montréal»? 

EG-G : l’idée de mettre en place «Écoute Montréal» est venue après la présentation d'un spectacle avec un l’auteur-compositeur et réalisateur Ali Beya Ntumba, qui mettait en scène un certain nombre de grands musiciens et compositeurs dont Beya Tshibuabua et Herléo Muntu, avec un hommage à Patrice Lumumba, un grand homme qui a écrit l'histoire de la RDC. Voir qu'il existait des artistes aussi talentueux et engagés qu’eux, à cette soirée, m' a émue et redonné l'espoir pour notre beau continent. Je leur ai proposé le projet et ils ont accepté. Ensuite, s’est jointe à nous une artiste que vous connaissez bien, Joyce N'Sana.

KK : Depuis combien de temps ce projet existe-t-il? 

EG-G : «Écoute Montréal» est à sa première édition. Nous puisons dans nos finances personnelles, car nous n'avons pas pu obtenir assez de sponsors pour sa réalisation. Toutefois, l'équipe est très dévouée. Merci à l'artiste Herléo Muntu pour ses talents de graphiste, à Joyce N'sana pour ses connaissances en organisation de show et à Beya Tshibuabua pour ses compétences musicales et techniques. Un grand merci également à mon mari, Maurice Collenne, qui nous aide dans toutes les démarches administratives. À vous-même Myriam et à Kongo Kafé pour votre intérêt et pour l’article qui, je suis sûre, sera comme toujours, un exploit. 

KK : Est-ce un festival?

EG-G : Non, pas vraiment. C'est une forme de semi spectacle. Nous aurons environ 2h pour faire jouer les musiciens et les comédiens. Mais bon, laissons les choses évoluer pour leur donner un nom.

KK : Quel est l’objectif, derrière l’événement? 

EG-G : Que le monde ait une meilleure image de l'Afrique. Que ce n’est pas seulement un continent de misère, de massacres et de famine. L'instabilité politique est trop souvent associée à nos pays. Je voudrais que les gens voient la joie, la culture et l'amour de la patrie que j'ai moi-même ressentie en entendant ces artistes. J’invite vivement le public à  venir, car la vie est à travers la musique et l'Art. 

KK : À quoi doivent s’attendre les Montréalais? 

EG-G : il y aura quatre artistes principaux: Ali Beya Ntumba (comédie); Beya Tshibuabua (chant); Herléo Muntu (chant) et Joyce N'Sana (chant). Deux  autres artistes de l’organisme Élikyah 1960 se sont récemment joints à nous. Il s’agit de Bope  Musique et de Christian T. Quant au déroulement, un peu de surprise  serait bienvenue. Qu’en pensez-vous?

KK : Comment  les autorités montréalaises réagissent-elles à cet évènement?

EG-G : Nous avons invité et sommes soutenus par Alexandre Boulerice, le député fédéral du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans l’arrondissement de Rosemont-la-Petite-Patrie, ainsi que la députée provinciale de Québec Solidaire, dans la circonscription de Gouin, madame Françoise David. Nous avons également reçu le  sponsoring de la S.A.V.A.C. (Société d’Aide aux Victimes d’Actes criminels) dont les représentants seront présents sur place pour défendre leurs causes concernant les actes criminels.

KK : Merci pour toutes ces informations et nous vous disons bon vent pour la suite.

EG-G : C’est nous qui vous remercions. 

Les Montréalais de toutes origines sont donc invités au spectacle «Écoute Montréal», qui aura lieu au Parc Molson le 14 juin 2015 à partir de 16h (2446, Beaubien est, angle rue d’Iberville).

Un rendez-vous prometteur à ne pas manquer!

Retrouvez tous les titres à la Une

Soyez le premier à commenter.

Autres articles


Tous les messages sont modéré et doivent obéir aux règles de la maison.