boko-haram-11-01.png

Boko Haram: Le Cameroun demande une aide internationale

YAOUNDÉ (Reuters) - Le président camerounais, Paul Biya, a sollicité une aide militaire internationale pour combattre les militants islamistes du groupe nigérian Boko Haram qui a menacé cette semaine de mener des actions violentes contre le territoire du Cameroun.

"Une menace globale appelle une réponse globale. Telle doit être la réponse de la communauté internationale, y compris de l'Union africaine et de nos organisations régionales", a-t-il déclaré lors de la présentation de ses voeux au corps diplomatique au palais présidentiel, jeudi.

Le chef de l'Etat camerounais a déploré qu'une force militaire régionale en mesure de lutter contre les islamistes n'ait pas encore été constituée.

Paul Biya a rappelé que Boko Haram faisait partie d'un mouvement "mondial" qui sévit au Mali, en République centrafricaine et en Somalie avec l'intention d'étendre sa présence de l'océan Indien à l'océan Atlantique.

Dans une vidéo mise en ligne mercredi, un homme se présentant comme le dirigeant du groupe islamiste nigérian, Abubakar Shekau, menace le Cameroun d'attaques et d'attentats si ce pays n'abandonne pas sa Constitution pour adopter la charia, la loi coranique.

Le Cameroun a déployé des renforts militaires dans la région de l'Extrême-Nord et des affrontements se sont traduits par la mort de plusieurs centaines de djihadistes. "Bien qu'affaibli par les pertes qu'il a subies, notre ennemi demeure néanmoins capable de faire un retour en force", a juge Paul Biya.

En novembre, le gouvernement allemand a fourni 120 véhicules militaires tout-terrain à l'armée camerounaise.

(Tansa Musa, Pierre Sérisier pour le service français)

Retrouvez tous les titres à la Une

Soyez le premier à commenter.

Autres articles


Tous les messages sont modéré et doivent obéir aux règles de la maison.