Plag.jpg

Les artistes musiciens et les reprises, plagiat ou reproductions légales

Il y a quelques mois, je découvrais une jeune artiste à la voix et à la musique inspirante et pleine de fraicheur : Maréma. J’ai tellement apprécié son talent que je voulais en savoir plus sur elle. J’ai donc bandit (de joie!) de mon sofa lorsque j’ai appris qu’elle venait au Festival Nuits d’Afrique à Montréal. Je n’ai donc pas hésité à demander mon accréditation, tout en caressant le privilège de la rencontrer pour une entrevue. La suite est une autre affaire… aujourd’hui je vous parle bien sûr de Maréma, mais surtout d’une découverte que j’ai faite, de manière impromptue, en suivant un film de fin d’après-midi, tranquillement installée chez moi.

Le début de la chanson bien connue («My friend») de l’artiste sénégalaise Maréma, pourrait-être une reprise d’une musique western que l’on peut, brièvement entendre dans le film «Mail Order Bride» (titre original de «Mariage par correspondance»).  Nous le mettons au conditionnel, puisque nous n’en n’avons pas la certitude, au moment de la publication de l’article, n’ayant pas pu trouver plus d’informations sur le sujet. Le film réalisé en 2008 par Anne Wheeler,  relate la vie de ranch d’une ancienne arnaqueuse (Daphne Zuniga) qui échappe à un «mac» à sa poursuite, en allant refaire sa vie auprès d’un rancher (Greg Evigan) du Wyoming, aux États-Unis, dont elle a volé l’identité de la fiancée par correspondance.

Marema a-t-elle obtenu les droits d’auteur pour le reproduire sur son titre? Une petite investigation aurait été intéressante!

Le morceau dont il s’agit ici commence exactement à 45 minutes 44 du film et dure une quinzaine de secondes. Je le précise, car il nous a été difficile de retrouver le titre du bref morceau qui passe dans le film, dont il est question ici. Dans «My friend» de Maréma, le morceau ressemblant ouvre la chanson et dure 7 secondes.

Lauréate 2014 du Prix Découvertes RFI (Musique), la jeune étoile montante de la musique urbaine sénégalaise Marema, devait être présente à Montréal le 9 juillet 2015, pour un concert, dans le cadre de la 29 ème édition du Festival international Nuits d’Afrique (FINA). Nous avons appris que son concert a été annulé, alors que nous sollicitions une entrevue avec elle. Après avoir fait la découverte dont il est question ici, nous nous disions que nous aurions pu profiter de cette entrevue pour poser la question à la principale intéressée.

Oublions cette reprise et parlons de son talent

Finalement, en dépit de la rencontrer, cet article est, de manière détournée, une excuse de parler de cette talentueuse artiste sénégalaise, qui fit ses début comme choriste auprès de grands noms de la musique sénégalaise tels que nul autres que Didier Awadi, Idrissa Diop ou encore Metzo Djatah. Elle est talentueuse, pleine d’énergie et surtout a un avenir prometteur. Bon vent à toi »Femme d’affaires», femme de voix car percer dans le milieu est une véritable «affaire».

Retrouvez tous les titres à la Une

Soyez le premier à commenter.

Autres articles


Tous les messages sont modéré et doivent obéir aux règles de la maison.